Contactez un expert dès maintenant! 06 11 94 76 30

En premier lieu il convient de cibler l’infestation

C’est à dire savoir où se niche le nid des punaises. Cela sera un gain de temps important pour vous ou les techniciens qui se déplaceront chez vous pour exterminer l’envahisseur. Pour ce faire, faire appel à la détection canine est la solution idéale, quand on sait qu’avec l’odorat des chiens, la fiabilité de détection des punaises de lit est de 95% en moyenne. Le chien est capable de mémoriser plus de 100 000 odeurs différentes et sa performance olfactive est 1 million de fois plus fine que celle de l’homme.

Une fois la détection effectuée et la (les) zone (s) d’infestation ciblée (s), vous pourrez alors mettre un plan d’action en place.

Avant toute chose et pour lutter efficacement contre les punaises de lit par traitement mécanique, il y a un point essentiel à connaître, c’est que cet insecte indésirable meurt par le froid, ou par le chaud. Par le froid à partir de -20° et par le chaud à partir de 60°, des températures extrêmes qui tuent aussi bien les œufs, que les larves et les punaises adultes.

La congélation peut se faire dans un congélateur domestique qu’on a tous à la maison, à condition que les objets (qui peuvent supporter ces températures) et vêtements mis au congélateur le soient pendant au moins 72 heures, pour tuer les punaises.

La chaleur supérieure à 60° peut se faire soit par un professionnel qui intervient directement chez vous avec un système d’étuves dans lesquelles sont placés vos vêtements, assises, mobilier et objets, en sus de nettoyeurs vapeur,  qui doit cependant être en mesure de sortir une chaleur vapeur de 180° qui tue instantanément les œufs, larves et punaise et aussi avoir une pulvérisation assez douce, qui évite d’éparpiller les punaises au passage du pistolet. La possibilité d’ajouter des accessoires est un plus. Il existe également des entreprises qui proposent, comme aux États-Unis, un chauffage complet du logement.

L’avantage du traitement mécanique est de ne pas être nocif pour la santé. Il est de surcroît écologique et permet de réintégrer son logement immédiatement après traitement, sans odeurs chimiques.

Ce traitement mécanique peut lui aussi être réalisé par un professionnel (à un coût supérieur au traitement chimique avec un devis sur demande) ou par vos soins. Là aussi, une détection canine vous permettra de connaître le ou les lieux infectés, ce qui vous permettra de mieux cibler votre traitement mécanique.

1ère étape
Le tri

La première étape à réaliser si vous avez des punaises de lit dans une pièce (ou dans plusieurs pièces) est de trier votre linge et vos vêtements. Pour ce faire, prenez des sacs poubelles que vous pourrez identifier en posant des étiquettes de couleurs. Par exemple blanc pour le linge et bleu pour les vêtements. Pour les vêtements fragiles qui ne peuvent pas être lavés à haute température, enfermez-les dans des sacs poubelles que vous devrez malheureusement jeter, s’ils ont pu être infestés par des punaises, ou que vous pourrez placer au congélateur durant 72 heures, si vous en possédez un. Pour le reste du linge, lavez-le en machine à 60° minimum ou 80° si possible. L’idéal est de le sécher ensuite en machine et de le repasser à fer chaud, les punaises de lit n’y survivront pas. Idem pour les oreillers et les couettes qui supportent un lavage à eau chaude : lavez-les à 60° et séchez-les en laveries automatiques, qui possèdent des tambours à gros volumes.

Placez ensuite votre linge propre dans d’autres sacs poubelles étiquetés eux-aussi pour vous y retrouver et placez-les dans un endroit préservé, telles que les salles d’eau.

Le linge

Les objets et les meubles

Concernant les objets placés dans un endroit infecté par les punaises et sachant que ces insectes peuvent vivre de 6 à 24 mois, jetez ceux qui ne sont pas utiles ou qui ne représentent aucune valeur affective. N’hésitez pas à faire du tri, à dégager la pièce et jeter certains objets, ça vous permettra de repartir sur de bonnes bases par la suite, une fois les punaises éradiquées.

Pour les meubles infectés et si vous souhaitez les conserver, il faudra faire l’acquisition d’un nettoyeur vapeur, vous pourrez alors passer les meubles infectés à la vapeur (l’idéal est un appareil qui sort une vapeur à 180° mais ça fonctionne aussi à 110°) en n’oubliant aucune partie du meuble. En cas de grosse infection, n’hésitez pas à démonter le meuble et à passer la vapeur dans tous les recoins.

Les livres et magazines : les punaises peuvent s’y glisser, si vous tenez à vos bouquins alors, rangez-les dans des boîtes en plastique fermées hermétiquement, on en trouve dans les magasins de bricolage, en grandes surfaces ou chez les quincaillers. Pour la suite, soit vous les laissez enfermés durant 24 mois (la durée de vie d’une punaise de lit peut aller de 5 à 24 mois sans se nourrir) pour être certain de tuer les punaises, soit vous pouvez les mettre en étuves en faisant appel à un professionnel.

2ème étape
Le nettoyage

L’aspirateur

L’idéal pour un bon traitement mécanique est de posséder deux ustensiles indispensables : un aspirateur et un nettoyeur vapeur.

Une fois vos vêtements et objets triés et rangés dans des sacs, vous pourrez alors commencer par passer l’aspirateur. Avec l’embout fin, aspirer le matelas et le sommier dans les zones où vous verrez des traces noires (les déjections des punaises) ou des œufs et punaises si vous arrivez à les repérer. Regardez bien les coutures du matelas et les angles, idem pour le sommier. Sauf déchirure, les punaises n’entrent pas à l’intérieur du matelas, elles se cachent sous les coutures et dans les coins, les replis. Ciblez donc ces zones. D’ailleurs, si votre matelas est déchiré, il est conseillé de le jeter.

Aspirez également les tiroirs de commodes, tables de nuit, armoires sans omettre au préalable d’en vider le contenu.

Une fois cette aspiration terminée, passez l’aspirateur sur le sol au cas où des punaises mortes, ou vivantes soient tombées. Passez également l’aspirateur sur les plinthes, au-dessus comme en-dessous.

IMPORTANT : lorsque vous avez terminé de passer l’aspirateur, retirez immédiatement le sac, même s’il n’est pas plein. Placez le dans un sac poubelle bien fermé en prenant soin de ne rien laisser échapper du contenu aspiré. Descendez alors immédiatement ce sac poubelle dans votre poubelle. Pensez ensuite à bien nettoyer à l’eau très chaude (>60°) (rincer et immerger dans l’eau) le tuyau ainsi que le balai de l’aspirateur. Vous pouvez également aspirer de l’insecticide en poudre, ou pulvériser de l’insecticide liquide à chaque embout de l’aspirateur (l’aspirateur doit être débranché et éteint), car si des punaises aspirées sont encore vivantes dans le tuyau, elles pourraient ressortir ultérieurement.

Le nettoyeur vapeur est le seul moyen mécanique de tuer les punaises de lit à tous les états : œufs, larves et adultes. Un appareil qui sort une vapeur à partir de 110° sera efficace mais l’appareil idéal est celui monte à 180°.

Doté d’un réservoir où vous mettrez l’eau (mélangée parfois à de l’eau déminéralisée si la dureté de l’eau est supérieure à 20 °f, c’est le cas à Paris), le nettoyeur vapeur est équipé d’un tuyau avec un pistolet à son extrémité. Il présente plusieurs avantages :

  • Efficacité : quelques secondes d’exposition suffisent à tuer les punaises adultes, les larves et à dévitaliser les œufs.
  • Pratique : facile d’utilisation
  • Économique : il suffit juste d’avoir de l’eau à disposition
  • Écologique : aucune substance nocive n’est rejetée
  • Désinfecte : en plus de tuer les punaises, il élimine les bactéries, les acariens et les champignons

Il élimine également les odeurs caractéristiques des punaises de lit si le nettoyeur est équipé d’une cartouche désodorisante.

Le nettoyeur vapeur

Comment l’utiliser ?

Comme pour l’aspirateur, il faudra passer le pistolet sur les zones indiquées précédemment (matelas, sommier, commode, table de chevet, arrière de cadres et tableaux, intérieur des tiroirs, plinthes dessus et dessous, tours de portes et fenêtres.) en respectant une distance de 5 à 6 cm entre le pistoler vapeur et la surface traitée. Pour la vitesse d’exécution, prévoyez de couvrir 10 cm de l’objet à traiter par seconde.

  • Pour les matelas, même démarche qu’avec l’aspirateur : traiter en priorité les coutures, fermetures éclairs s’il y en a, poignées et boutons.
  • Pour le sommier : traiter chaque latte recto et verso, idem pour le cadre. Pensez à dévisser les pieds de votre sommier, envoyer de la vapeur dans les trous avec l’embout fin de votre nettoyeur et sur les vis des pieds, sans oublier les pieds eux-mêmes.
  • Pour un cadre de lit : mieux vaut le démonter et traiter chaque élément

À noter que pour les cadres de lit en métal, il est plus rare d’y trouver des punaises mais il vaut mieux, par sécurité, passer la vapeur dessus.

Pour ce qui est des coussins, couvre-lit, oreillers, draps, couettes et housses, vous pouvez également passer la vapeur au niveau des coutures mais nous conseillons de procéder à un lavage à 60° ou de jeter le linge s’il ne supporte pas cette température, car vaporiser tout cela prendra beaucoup de temps.

Une fois le nettoyage vapeur terminé, vous pouvez alors passez un coup d’aspirateur dans la pièce au cas où des punaises mortes seraient tombées sur le sol.

À l’inverse de l’aspirateur, inutile de nettoyer le tuyau du nettoyeur vapeur puisqu’il expulse de l’air, très chaud de surcroît. Il n’y a donc aucun risque qu’une punaise s’y introduise.

Si vous possédez un balai brosse qui s’adapte à votre nettoyeur vapeur, vous pourrez terminer en le passant sur l’ensemble de la surface de la pièce traitée, pour finaliser parfaitement le travail.

3e étape
le rebouchage

Cette troisième étape du traitement mécanique peut paraître rébarbative et fastidieuse, mais si vous êtes organisé et que vous prévoyez du temps pour le faire, ce n’est pas si « galère » que ça.

L’objectif est triple :

  • Éviter que les punaises de lit se déplacent d’une pièce à l’autre.
  • Emprisonner les punaises qui se sont installées derrière une plinthe, dans une fissure, une fente, une prise électrique, un chambranle de porte pour qu’elles ne ressortent pas et finissent par mourir.
  • Supprimer les cachettes éventuelles où pourraient se terrer les punaises ; papier peint ou moquette décollés, peinture ou plâtre qui se détache.

Toutes ces fentes d’une pièce peuvent être un abri pour les punaises de lit et un lieu de reproduction, il est donc préférable de les boucher. Pour cela, achetez un ou plusieurs tubes de silicone (un tube à 9 euros couvre une longueur de 10 à 15 mètres), du plâtre ou de l’enduit de rebouchage, de la colle à moquette et/ou à papier peint si nécessaire, quelques spatules et une brosse à poils durs pour nettoyer les endroits à reboucher, avant de passer les enduits.

Pour les papiers peints abimés, certains n’hésitent pas à tout décoller, et à repeindre les murs après en avoir rebouché les fentes et poncé les aspérités. C’est la solution idéale pour éviter le décollage du papier.

Concernant les plinthes, posez du silicone sur toute la longueur de chaque mur, au-dessus et au-dessous de la plinthe.

4e étape
les pièges

Le traitement mécanique comprend également la partie « pièges » pour tuer les punaises de lit. Il y en a deux à retenir pour faire passer de vie à trépas ces indésirables :

 

  • Le bicarbonate de soude
    L’avantage du bicarbonate de soude est de ne pas être cher et il se place facilement dans la pièce à piéger. Tout le monde connaît ce produit qu’on trouve un peu partout dans le commerce et il vous aidera dans votre lutte.Le bicarbonate de soude peut être utilisé de deux façons : en poudre ou dilué.

    En poudre : il suffit d’une cuillère à soupe de poudre pour couvrir un mètre carré de surface, ce qui est économique. Placez-le aux endroits où les punaises sont susceptibles de se cacher ; fentes, plinthes, autour du lit. Quand elles viendront dans votre lit pour se nourrir et étant incapables de voler et encore moins, de sauter, elles seront obligées de marcher dans le bicarbonate. Ce produit provoquera alors chez elles d’importantes irritations qui conduiront à la mort.

    Inoffensif pour l’être humain, le bicarbonate a le double avantage de se nettoyer facilement, par un simple coup d’aspirateur.

    Dilué dans l’eau : Il est également possible d’utiliser le bicarbonate dilué dans de l’eau. L’avantage est de pouvoir le pulvériser sur votre matelas, sommier et les draps sans que cela ne soit gênant contrairement à la poudre. L’effet sera le même qu’en poudre. Pulvérisez-le aux coins de votre chambre, sur le sommier, le matelas pour piéger les punaises. Cette solution peut être pulvérisée sur tous types de support et sera plus facile à appliquer dans les fentes et fissures.

 

  • La terre de diatomée
    La terre de diatomée est un élément qui revient dans tous les articles traitant des punaises de lit. Certains ne voient que par elle, d’autres la rejettent. Pourquoi ? Eh bien, simplement parce que la terre de diatomée contient environ 1% de diatomite cristalline, il vaut donc mieux la manier avec prudence, en portant un masque pour éviter de l’inhaler, ce qui pourrait être nocif pour les bronches.
    Privilégier le gel

    Par conséquent, l’idéal est de l’utiliser sous forme de gel, beaucoup moins nocif pour la santé, que ce soit pour l’homme ou pour les animaux. Cela étant, la terre de diatomée est efficace comme traitement mécanique contre les punaises de lit. À forte dose, elle peut tuer les punaises en 5 jours et notamment les jeunes punaises, ou 15 jours en dose plus réduite mais l’efficacité est réelle.

    La terre de diatomée est un produit naturel à base d’algues microscopiques fossilisées. Elle possède des propriétés abrasives qui agissent comme de microscopiques lames de rasoirs et lorsque les punaises passent dessus, elles meurent à cause des lésions engendrées.

 

5e étape
Jeter le mobilier

L’ultime étape, malheureusement proposée comme la solution idéale, est de jeter le mobilier infecté. Pourquoi malheureusement ? Parce que dans la hâte, de nombreux particuliers infestés préfèrent jeter leur matelas et/ou sommier infecté, pensant que ça réglera tous leurs problèmes. Mais cette solution présente un double problème parce qu’il est possible que les punaises de lit soient nichées hors de la literie, dans une chambre, mais aussi parce que le fait de se séparer de son mobilier ne se fait pas dans les conditions sanitaires maitrisées.

Pour jeter son matelas, son sommier ou des meubles, il faudra d’abord s’assurer que l’infection est bien localisée dans ces meubles. Là encore, l’appel à une détection canine est primordial, afin de savoir ce qu’il faut garder ou jeter. Le chien détecteur marquera l’endroit précis où se nichent des punaises. Si cet endroit est sur un matelas ou un sommier, vous pouvez alors le traiter ou le jeter si le mobilier est déchiré ou vraiment infecté. Dans le cas contraire, ce ne sera pas forcément nécessaire.

Et si vous décidez de jeter une literie ou des meubles, sachez qu’il y a là aussi un protocole à suivre. Beaucoup trop de particuliers déposent leur mobilier dans la rue, tel quel. Un mobilier qui peut être récupéré par le premier venu et qui de fait, propagera la contamination sur d’autres sites. La démarche à suivre si vous jetez du mobilier contaminé par des punaises doit être la suivante :

  • Prendre rendez-vous avec le service des encombrants de votre localité
  • Emballez de façon hermétique le matelas, sommier ou le meuble à jeter : vous trouverez des bâches de grande dimension dans les grandes enseignes de bricolage telles que Castorama, Leroy-Merlin à des prix abordables (5,95 euros pour une bâche de matelas de 200 cm x 160 cm x 30 cm chez Castorama). Si possible, emballez d’abord le matelas dans une housse avec fermeture éclaire (on en trouve chez Gifi à bas prix), sinon, emballez le meuble dans une bâche et fermez-la hermétiquement sans lésiner sur le scotch large.
  • Préparez le déplacement du mobilier : achetez une combinaison jetable en magasin de bricolage (2,95 euros chez Castorama) et portez des gants au cas où des punaises sortiraient (ce qui est très rare une fois le mobilier emballé), tracez un chemin protégé avec du bicarbonate de soude sur le chemin de déplacement de l’objet (depuis la pièce à vider jusqu’à l’ascenseur ou le devant de votre maison/immeuble. Posez un papier sur le mobilier une fois placé dans la rue avec le numéro d’enlèvement, en précisant qu’il est susceptible de contenir des punaises de lit, afin d’éviter que des particuliers récupèrent le ou les objets et propagent l’infection.
  • Passer l’aspirateur sur la zone où se situait l’objet chez vous et sur la zone de déplacement. Et si possible, passez le nettoyeur vapeur avec balai-brosse aux mêmes endroits, en passant un coup sur le palier si vous habitez en appartement.

Vous éviterez ainsi une propagation des punaises chez vous et autour de chez vous.

A la recherche d’un expert en dépistage de punaises de lit?

Ouvert 24/24, 7j/7, Hugues Wiplier et ses deux chiens sont à votre disposition pour l’éradication de punaises de lit et pour répondre à toutes vous questions ou demandes de rendez-vous.

Equipe dépistage punaise de lit

Formulaire de contact

Conformité RGPD

3 + 6 =

Nous sommes adhérent de la Chambre Syndicale des Sociétés 3D (désinfection, dératisation, désinsectisation).

Organisme professionnel en charge de promouvoir les compétences professionnelles et de proposer des formations adaptées. Il a également pour mission de représenter la profession auprès des instances gouvernementales. Acteur majeur dans la lutte contre la punaise de lit, La CS3D a signée un partenariat avec le ministère de la cohésion sociale dans le cadre d'un plan de lutte contre cet insecte.