Contactez un expert dès maintenant! 06 11 94 76 30

La punaise de lit est un insecte qu’on retrouvait dans certains pays développés. Mais au cours de ces deux dernières décennies, elle a connu une prolifération exponentielle à travers le globe du fait de la montée du tourisme dans le monde. Dans la perspective de mieux faire le dépistage des punaises de lit dans nos logements et d’éliminer cet insecte qui résiste de plus en plus aux insecticides. Des scientifiques se sont penchés sur la punaise de lit et ont réussi à décrypter son génome. Nous vous apporterons plus d’éclaircissement sur le sujet.

Des recherches menées par plusieurs scientifiques sur la punaise de lit

La punaise de lit, ayant pour terme scientifique Cimex lectularius, est liée aux humains depuis des milliers d’années. Il existe plusieurs espèces connues pour être des associés intimes de l’homme. La punaise de lit commune des régions, la punaise de lit tropicale et les espèces d’Afrique de l’Ouest. Plus de 80 scientifiques provenant de 36 instituts de recherche ont percé l’ADN de cet insecte. Et ont publié le résultat de leurs recherches dans la revue Nature Communications. L’espèce tempérée analysée dans cette étude, C. lectularius, est le cimicide le plus prédominant. Dans les environnements humains densément peuplés tels que les habitations intérieures et les villes.

Plusieurs facteurs favorisant l’installation des punaises de lits

En effet, le développement des transports, le chauffage des logements, la densité humaine favorisent son installation dans les zones urbaines. L’émergence de maisons chauffées et de voyages aériens a accéléré les infestations de punaises de lit dans les villes du monde entier. Car les punaises de lit pourraient alors se développer tout au long de l’année dans des environnements intérieurs. Avec un accès constant aux repas de sang et migrer de manière opportuniste et rapide. Enfin, il a été signalé que les lieux publics et commerciaux étaient potentiellement infestés. Car les punaises de lit sont facilement transportées entre les maisons et ces lieux par des citoyens sans méfiance.

Une accalmie dans les infestations de punaises de lit a commencé avec l’introduction d’insecticides au milieu des années 1900. Cependant, une résurgence et l’évolution de la résistance aux insecticides ont incité à comprendre la base de cette résistance. Il y a une compréhension moléculaire limitée de la biologie de la punaise de lit avant, pendant et après s’être nourrie de sang humain. Elles accèdent à leurs hôtes pour se nourrir de sang. Puis cherchent un refuge de l’environnement intérieur pour la digestion. Ou la production de déchets et l’accouplement. Les punaises sont vraisemblablement plus vulnérables à leur premier stade de nymphe. Ce qui en fait potentiellement une bonne cible pour les futurs insecticides.

Une aide utile pour les producteurs d’insecticides

Le séquençage, l’assemblage, l’annotation et les analyses manuelles du génome de C. lectularius fournissent une ressource importante et opportune pour comprendre la biologie de cet ectoparasite humain. Il servira également de passerelle pour la découverte de nouvelles cibles pour le contrôle des populations de punaises de lit. Les chercheurs ont déclaré que les entreprises de pesticides pourraient tirer parti de ces ressources génomiques pour examiner l’efficacité des produits chimiques disponibles, réduisant ainsi le coût de mise sur le marché de nouveaux insecticides.

Dans tous les cas, l’essentiel est de procéder à un dépistage régulier pour en finir avec la punaise de lit dans vos logements.

Nous sommes adhérent de la Chambre Syndicale des Sociétés 3D (désinfection, dératisation, désinsectisation).

Organisme professionnel en charge de promouvoir les compétences professionnelles et de proposer des formations adaptées. Il a également pour mission de représenter la profession auprès des instances gouvernementales. Acteur majeur dans la lutte contre la punaise de lit, La CS3D a signée un partenariat avec le ministère de la cohésion sociale dans le cadre d'un plan de lutte contre cet insecte.