Contactez un expert dès maintenant! 06 11 94 76 30

Connaître tout ou presque de la punaise de lit

Origine de la punaise

Leur biotope d’origine serait une immense grotte il y a 40 000 ans au Turkménistan où des chauves-souris et des punaises vivaient en autarcies, bien éloignées des populations humaines.

Il existe environ 40 000 espèces de punaises dans le monde. La plupart d’entre elles sont carnivores ou se nourrissent de sucs végétaux, d’autres, appartenant à la famille des cimicidés sont des insectes ectoparasites hématophages temporaires (parasites qui restent à l’extérieur de la peau, le temps d’un repas de sang chaud). Ces dernières ayant pour hôtes principaux des chauves-souris ou des oiseaux. Certaines se sont adaptées à l’homme lorsqu’ils vivaient en grottes.

Seules les espèces ; cimex lectularius Linnaeus et cimex hemipterus Fabricius nous intéressent puisque ce sont elles principalement qui ont accompagné l’homme quittant les grottes vers une vie plus sédentaire en habitation. Elles sont appelées plus communément « punaises de lit ».

Les premières traces écrites sur l’existence des punaises de lit dateraient du 11° siècle en Allemagne et du 13 ° siècle pour la France !

Ce parasite synanthrope (vie avec l’homme) préférant, à l’origine, un environnement chaud a proliféré au fil des siècles avec les déplacements croissants des hommes et l’amélioration de ses conditions d’habitats jusqu’à devenir cosmopolites se répartissant ainsi dans le monde entier y compris en zones septentrionales réputées plus froides.

Médiéval punaise de lit

Mode de dispersion

La punaise de lit a colonisé l’habitat de l’homme depuis toujours. Jusqu’à la fin du 19°- début 20° siècle l’infestation restait plutôt saisonnière avec une augmentation à la saison chaude. Puis petit à petit, l’apparition du chauffage central et des installations électriques dans les immeubles a permis une recrudescence des punaises de lit tout au long de l’année favorisant le déplacement actif de logement en logement pour la quête de nourriture. En parallèle, l’intensification du nombre de voyageurs à l’échelle mondiale contribue au déplacement des punaises de lit, de l’itinérant vers son domicile et concourt ainsi à leur déplacement passif.

Le déplacement actif

Comme tous les insectes hématophages (se nourrit de sang chaud), les punaises de lit ont 3 motivations principales : se nourrir, se reproduire et trouver un refuge. Ainsi elles sont capables de recevoir des signaux distincts selon le type de motivation.

Lorsque la punaise est en phase de recherche de nourriture elle détecte le gaz carbonique, la chaleur et les odeurs dégagées par l’hôte (l’homme). Ce parasite photophobe sort principalement la nuit afin de se nourrir exclusivement de sang humain puis retourne dans sa cachette.

Il aura donc une forte propension à s’isoler pour le repos, la ponte et la reproduction dans des lieux contiguës, des lieux de sommeil (lit) ou de détente (fauteuil) de son hôte. Puis, plus il se reproduira plus il cherchera à explorer de nouveaux territoires, découvrira de nouveaux lieux de repos à proximité de nouveaux hôtes. Une nouvelle colonisation commence alors….

Les punaises de lit utiliseront pour cela tous les passages possibles comme les gaines électriques et divers tuyaux, passerelles de communication privilégiées entre les logements. C’est pour cette raison qu’un immeuble ou un hôtel peut être infecté dans sa totalité en quelques semaines.

NOTA : bien qu’ayant une activité principalement nocturne, même si c’est rare, il est possible de rencontrer en dehors de sa cachette ce parasite la journée, notamment lorsqu’il a faim.

Le déplacement passif

La multiplication des échanges internationaux, des déplacements engendre un flux important d’êtres humains dans le monde. Ces déplacements occasionnent le transport des punaises de lit par inadvertance dans un nouveau lieu de vie.

Il suffit que le voyageur laisse du linge au sol ou ses valises ouvertes sur son lieu de séjour contaminé comme un hôtel, chambre d’hôte, camping, gîte, auberge, etc… . Des punaises de lit s’y cachent et infestent, au retour, le domicile du voyageur.

Les déménagements, les brocantes, les vide-greniers sont également autant de facteurs possibles de déplacements passifs des punaises. En effet, ces parasites peuvent se cacher dans les couvertures du déménageur, dans les vieux livres, vieux meubles et infester le domicile de l’utilisateur.

D’autres déplacements passifs sont possibles comme : la récupération de mobiliers divers dans la rue, des achats dans les friperies, des vêtements laissés dans une laverie, une assise prolongée dans une salle de spectacle (cinéma, théâtre) infestée, etc.…

Les lieux de séjours

Les punaises de lit se cachent très souvent à proximité du lit de son hôte pour combler son besoin de nourriture sur l’homme en lui suçant le sang pendant son sommeil.

  • Matelas notamment le cordon et toute la structure du lit (lattes et sommier du lit)
  • Table de chevet
  • Cadres, rideaux, tringles à rideaux
  • Tapisserie abimée
  • Plinthes
  • Prises électriques, gaines, baguettes
  • Armoires et divers meubles
  • Fauteuils
  • Encadrements de porte
  • Détecteurs de fumée
  • Moquettes
  • Papiers, les livres, les téléphones, les radios et les horloges.
  • Fissures dans le plâtre, le bois ou le plancher.
Punaise de lit chambre
Punaise de lit Salon

A la recherche d’un expert en dépistage de punaises de lit?

Ouvert 24/24, 7j/7, Hugues Wiplier et ses deux chiens sont à votre disposition pour l’éradication de punaises de lit et pour répondre à toutes vous questions ou demandes de rendez-vous.

Equipe dépistage punaise de lit

Formulaire de contact

Conformité RGPD

6 + 12 =