03 55 40 53 33 06 11 94 76 30

Hôtels et traitements contre les punaises : les solutions adaptées

 

Hôtels et infestation de punaises : limiter ses impacts

 

Les établissements touristiques sont les premiers touchés en matière d’infestation. Véritable point d’échange central, les hôtels sont l’un des endroits de contamination numéro un chez les particuliers. La recrudescence des échanges internationaux a engendré un croisement de voyageurs qui transportent les insectes piqueurs dans leurs vêtements, valises ou encore sacs à main. Du côté des professionnels, le traitement curatif d’une infestation de punaises impacte financièrement l’établissement à travers différents coûts directs et indirects : 

  • Le traitement des chambres et endroits concernés ; 
  • L’immobilisation des chambres traitées ; 
  • Les répercussions sur l’image de marque. 

 

Insecte long de quelques millimètres avec un mode de vie nocturne, il apparaît difficile pour les hôteliers de lutter contre ce fléau et d'empêcher la contamination de leurs établissements. En revanche, il est possible de limiter les impacts économiques à travers un plan de lutte efficace. Avec l'association de traitements préventifs et curatifs, ils réduisent ainsi la propagation du parasite et les dégâts engendrés. 

 

détection punaise

 

 

Hébergements touristiques : quels traitements adopter contre les parasites ? 

 

Avec de larges surfaces à traiter, les professionnels du tourisme n’ont pas d’autres choix que de faire appel à des entreprises. Ces sociétés mettront en œuvre des moyens d’envergure pour lutter efficacement contre le parasite. Cependant, il convient avant tout de faire appel à des professionnels qualifiés et fiables, que l’on retrouvera notamment au sein de l’annuaire CS3D. Ce site en partenariat avec le gouvernement classifie à travers une carte nationale les entreprises dotées d’une certification agréée par l’État. Elles proposent des services éthiques qui permettent aux professionnels, mais également aux particuliers d’être sereins face aux méthodes employées (budget, produits, efficacité…). 

 

 

Traitement chimique adapté à l'industrie hôtelière

 

Au fil de l’utilisation massive d’insecticides, les punaises de lit ont développé une résistance aux produits chimiques, notamment ceux vendus dans les grandes surfaces. Les entreprises qualifiées emploient des substances beaucoup plus puissantes avec des produits de dernière génération. Pour le traitement chimique, il y a 3 méthodes complémentaires de désinsectisation. En premier lieu, la fumigation qui consiste à diffuser l’insecticide sous forme de gaz dans l’environnement. Dans un second temps, la pulvérisation et la nébulisation s'utilisent en complément pour éliminer les dernières punaises survivantes. Diffusé sous forme de gros nuages avec de fines gouttelettes, le vaporisateur agit instantanément. Il peut également être diffusé dans les recoins les plus exigus comme les fissures ou les petits trous dans les parquets en bois par exemple. 

Le désavantage majeur de cette technique est le second passage obligatoire. En effet, le protocole doit être répété, car les œufs des punaises sont insensibles au procédé. Ils possèdent une enveloppe qui inhibe l’action des biocides et ne les tuent donc pas. Il faut alors réitérer l’action entre 10 et 15 jours après la première intervention (correspondant au délai d’éclosion des œufs). 

 

Moins utilisé par les entreprises, le fumigène chimique peut également s’appliquer sous forme de pâte que l’on dépose dans les renfoncements, plinthes et autres endroits étroits. Même chose pour le fumigène en poudre, que l’on dispose dans les recoins et niches des punaises. Celui-ci se place dans une boite qui couvre approximativement une surface de 100m2.  Bien qu’efficaces, ces deux dernières formes sont moins populaires puisqu’elles laissent derrière elles une odeur persistante, qui peut s’avérer désagréable pour les personnes sensibles. 

 

Le traitement thermique pour les professionnels

 

La méthode de lutte thermique contre les punaises de lit devient de plus en plus appréciée. Elle consiste à faire monter en température les pièces contaminées. En répartissant la chaleur de manière homogène dans l’atmosphère à une température de 60°C, la désinfection totale est assurée. Pour des surfaces conséquentes comme les hôtels, les entreprises utilisent souvent la technique du canon à chaleur qui inclut des gaines directement dans les couloirs, chambres et autres endroits infestés. Avec un dispositif d’envergure, les matériaux diffusent alors la haute température pendant environ 1h, ce qui laisse largement le temps aux parasites d’être éradiqués. Autre méthode thermique possible, la diffusion de haute température à travers une vapeur sèche. Celle-ci projette un jet de vapeur atteignant généralement les 160°C, ce qui ne laisse place à aucune chance de survie pour les nuisibles. 

 

Ces deux techniques sont plus onéreuses que celles appliquées avec les produits chimiques. Néanmoins, elles ont le mérite d’être plus radicales, car un seul passage suffit pour exterminer tous les insectes. En effet, la chaleur possède le même pouvoir sur les punaises adultes que les nymphes ou les œufs. Pour les hôteliers, c’est une solution plus rapide, écologique, mais également tactique : la réputation de l’établissement n’est pas entachée et les chambres sont de nouveau accessibles dans les jours suivants. 

 

chambre punaise de lit

 

Les traitements préventifs à mettre en place 

 

Au-delà des traitements curatifs indispensables, les traitements préventifs ont également un rôle crucial pour les hôtels. Les gestionnaires doivent être proactifs et réaliser de petits travaux pour supprimer les zones de refuge potentielles telles que fissures et espaces sous les plinthes. La literie peut aussi être protégée avec des housses anti-punaises. Des pièges adaptés et discrets peuvent aussi être déposés un peu partout dans l’établissement. 

 

En parallèle, informer ses employés dans le but de mettre en place des règles sanitaires à travers un protocole interne évite les risques de propagation. Le personnel peut également être formé à détecter la présence des punaises avec les traces de leur passage et ainsi faire remonter rapidement l’information : 

  • Les déjections peuvent être retrouvées sur les draps, elles s'apparentent à de petites taches d’encre noire ; 
  • Les taches de sang peuvent également se remarquer ; 
  • Les mues (elles correspondent à la peau de punaise qui tombe avec un nouveau cycle et  peuvent être retrouvées sur le sol des chambres). Elles sont marron clair et mesurent généralement entre 3 et 5 mm ; 
  • Des œufs peuvent être aperçus sur le sommier ou bien les recoins des meubles, ils s'apparentent à de minuscules billes blanchâtres et gluantes, souvent groupées. 

 

Enfin, une détection annuelle de prévention est grandement recommandée pour les hôteliers. Réalisée par des professionnels, la détection canine est une méthode qui consiste à repérer la présence des punaises de lit. Les chiens tout spécialement formés détectent en quelques heures l’emplacement des nids. À simple titre préventif, réaliser le processus une fois par an permet de s’assurer que l’établissement n’est pas victime d’une infestation. Si c’est le cas, cela permet alors de prendre le problème en main rapidement et limiter la propagation des nuisibles. Ceci aurait également un impact sur le coût d’un traitement et les impacts qui en découlent. Ainsi, l’expression « mieux vaut prévenir que guérir » n’aura jamais aussi bien porté son nom ! 

Vous suspectez
la présence de punaises de lit ?

Agissez sans plus attendre Contactez-nous

Titulaire du certificat de capacité n° 02 030 DM délivré par la Direction Départementale de la Protection des Populations de l’Aisne

Dépistage Punaise Solutions met son expertise au service de vous particuliers et professionnels des Hauts-de-France et de Belgique.

Basé dans l’Aisne, Dépistage Punaise Solutions vous propose ses interventions dans le secteur couvrant la région des Hauts-de-France (Lille, Valenciennes, Arras, Lens, Beauvais, Compiègne, Amiens, Saint-Quentin, …), le Grand Est (Reims, Charleville-Mézières, Châlons-en-Champagne, Troyes, …) mais également le sud de la Belgique dans le principales villes des provinces de Namur, du Hainaut (Charleroi, Namur, Mons, Tournai) et de Bruxelles.

Une intervention de détection de punaises de lits dans les Hauts-de-France ?

Un renseignement, une question, un devis, une intervention urgente ? Contactez Dépistage Punaise Solutions, spécialiste de la détection et le dépistage de punaise de lit dans les Hauts-de-France et en Belgique en composant le 03 55 40 53 33 ou en laissant un message sur le formulaire contact.